Logo de Jonathan Louli

Tous les articles liés au mot clé : Mouvements sociaux

Couverture du n° Postures assignés postures revendiquées du Journal des anthropologues

Les « talveras », ou les marges comme espaces de résistances ? Retour sur la socio-anthropologie des polarités de Bernard Eme.

Philosophie Sociologie et Anthropologie

Commentaire à partir du texte de Bernard Eme, 2011, « Postures assignées, usages revendiqués de la talvera », in Journal des anthropologues, n° « Postures assignées, postures revendiquées », Hors-série, p. 21 – 49, disponible en ligne : https://journals.openedition.org/jda/5725.

La compréhension du monde social tient davantage de l’analyse de ses tensions internes, entre différentes polarités, que de l’explication linéaire et déterministe. Ainsi, les choses peuvent parfois prendre longtemps avant de faire sens pour le sujet planté dans un champ social. Ce n’est souvent qu’en s’éloignant du centre de ce champ qu’il ou elle, adoptant une autre posture, un autre regard, découvre des significations jusqu’alors inaperçues. C’est un peu ce qu’il s’est passé pour moi, qui aie redécouvert ces dernières semaines les implications de ce texte, rédigé par mon ancien professeur, Bernard Eme (1948 – 2015), peu de temps avant sa disparition. J’avais lu et même relu ce texte, il y a plusieurs années, pendant mes études de sociologie et d’anthropologie, et pendant mes recherches sur les pratiques des travailleur.euse.s sociaux. Mais il n’a jamais eu autant de sens que maintenant où je me retrouve moi-même pleinement en marge à la fois de la recherche universitaire, et de la pratique professionnelle de terrain, traçant mon chemin en suivant la talvera, la bordure, de ces différents champs… Voici un premier retour, à chaud, sur cette invitation à une socio-anthropologie des polarités, comme disait Bernard, à la « flânerie » en marge des champs institués…

05 Juin 2020

Couverture du n°64 de la revue Le Sociographe

Le travail social en voie d’industrialisation ?

Sociologie et Anthropologie Travail social

À partir de mes expériences de recherche, de travailleur social et de militant, je développe l’idée que pour mieux faire des bénéfices sur le travail social, l’État et les «entrepreneurs sociaux» doivent d’abord le transformer en une grande usine facile à gérer, et les travailleuses et travailleurs sociaux en ouvrières et ouvriers. Pourtant ces réflexions peuvent nous rappeler qu’à ce jeu, l’État a toujours eu du fil à retordre de la part de ce qu’on appelait le « mouvement ouvrier », et qu’on appelle désormais plutôt le «mouvement social».

25 Déc 2018

Front de l'article intitulé "Prévention spécialisée : des nouvelles du front"

La prévention spécialisée secouée dans le Val-de-Marne

Politique Travail social

A l’automne 2016, j’ai été contacté par des représentants du personnel du secteur de la prévention spécialisée du Val-de-Marne qui souhaitaient être formés sur l’histoire, les principes du métier et les modalités d’évaluation. Ils et elles s’inquiétaient du projet du Département d’imposer un logiciel de gestion particulièrement intrusif aux équipes éducatives, et avaient pris connaissance des formats de fiches nominatives informatiques que les éducateurs et éducatrices de rue risquaient d’être appelés à remplir.

Après une petite formation sur l’histoire du secteur, sous forme de conférence (dont la version écrite est disponible ici), et plusieurs temps d’échange, je me suis senti particulièrement concerné par la lutte que ces collègues engageaient, car ce genre de logiciel nominatif était une étape de plus dans l’instrumentalisation politique et marchande du secteur, et dans la colonisation industrielle du travail social à travers le formatage gestionnaire des pratiques professionnelles et des manières de le présenter, de le dire, de l’envisager.

En lien avec les collègues, j’ai coordonné début 2017 l’écriture d’un texte diffusé sur la plateforme syndicale Rézo Social 93, avant de le remettre en forme pour être publié dans le magazine Lien Social et signé en mon nom. Les responsables politiques qui souhaitaient imposer le logiciel de « fichage » ont répondu en s’en prenant à moi et à ma démarche, et ont été contraints d’affirmer noir sur blanc que le logiciel ne comporterait pas de données nominatives. Les collègues du Val-de-Marne ont considéré que c’était là une petite victoire sur l’essentiel. Les deux textes en question sont très proches dans leur forme. Je les re-publie ci-dessous.

02 Mar 2017

Couverture du n°263 de La Revue Française de Service Social

Des travailleurs sociaux dans Nuit Debout et au-delà

Politique Travail social

Cette contribution vise à apporter un témoignage de l’origine, du fonctionnement, des actions et des revendications de la Commission Action Travail Social (Commission ATS), qui regroupe étudiants et professionnels du social et médico-social dans le cadre de la Nuit Debout parisienne. Collectif visant à fédérer ceux qui luttent ou veulent lutter à la fois contre la « loi travail » et son monde et contre l’anéantissement du social, la Commission ATS entend porter un regard et une action critiques, au service d’une société plus libre et plus solidaire.

L’objectif de cette contribution est de témoigner, à travers mon engagement au sein de la Commission Action Travail Social – Nuit Debout Paris, et ainsi, participer à porter un regard critique sur les menaces spécifiques faites aux secteurs du social et du médico-social dans le contexte actuel.

06 Oct 2016

Explosion d'un pétard aux pieds des CRS

Loi travail : où est le « terrorisme » ?

Philosophie Politique

Dans ce 3e numéro, « Le JT de Socrate » (*) chausse les lunettes de Karl Marx, analyste de la révolution française de 1848, pour saisir le sens obscur de certaines réactions politiques et médiatiques au mouvement social contre la loi travail, manifestement outrancières. D’un Gattaz alarmiste (MEDEF) ou d’un Martinez inflexible (CGT), des « casseurs » encagoulés ou des forces de l’ordre régulièrement prises en flagrant délit de violence abusive, des groupuscules autonomes qui renouent avec la violence politique ou des grands médias qui distillent la peur sans retenue : qui sont vraiment les « terroristes » ?

23 Août 2016

Photo de "Les gants de la lutte" © Carsten Schulze

La prévention spécialisée francilienne en voie de disparition ?

Politique Travail social

Jonathan Louli, 2016, « La prévention spécialisée francilienne en voie de disparition ? » in Mouvements, en ligne.

Cet article voudrait évoquer la situation inquiétante du secteur de la prévention spécialisée en Île de France, mise en difficulté par certaines politiques départementales. Comme pour la majorité des secteurs du service public, dans notre contexte général de développement des politiques austéritaires et de contrôle social, on assiste à une attaque contre toutes les composantes du travail social, dépendant des budget publics et caractérisé par une plus-value financière faible ou très indirecte (1). Ces attaques des secteurs publics et sociaux témoignent d’une coupure radicale entre les autorités publiques et les réalités de terrain (2). Pour illustrer ces inquiétudes et remises en cause, qui atteignent jusqu’au sens du travail social et des valeurs d’intérêt général qui le portent, on peut se pencher sur la situation du secteur de la prévention spécialisée en Île-de-France, très durement atteinte, comme dans plusieurs départements de région. Par ailleurs, la situation à Paris peut fournir l’exemple d’une mobilisation réussie des professionnels, qui devrait nous apparaître comme très instructive.

13 Mai 2016

Photo de la banderole "Travail social en état d'urgence"

Le travail social et le gouvernement socialiste. Chronique des luttes 2012 – 2017

Histoire Travail social

Jonathan Louli, 2015, « Les travailleurs sociaux face à la réforme de leurs métiers. Retour sur deux ans de lutte », in Terrains de luttes (en ligne)

Le travail social est durement atteint par les conséquences de la crise financière de 2008. Les réponses apportées par François Hollande et ses ministres sont cependant loin de faire l’unanimité parmi les professionnel·les…

31 Août 2015