Logo de Jonathan Louli

Tous les articles liés au mot clé : Ethique

Couverture du n° 54 de la revue Le Sociographe

Questions éthiques depuis la prévention spécialisée

Sociologie et Anthropologie Travail social

Article :

Jonathan Louli, juin 2016, « Questions éthiques depuis la prévention spécialisée », in Le Sociographe, n°54, pp. 55 – 64

Ce texte vise à étudier quelques enjeux de l’éthique en travail social, à partir de deux situations relatives à la prévention spécialisée. L’auteur a d’abord mené des recherches sociologiques sur le sens que donnent à leur travail des éducateurs en prévention, dans un département de province très pauvre. Ceux-ci parlaient beaucoup d’éthique, dans des sens très divers, pour expliquer leur métier à un profane. L’auteur est ensuite devenu lui-même éducateur de rue, en banlieue parisienne, et s’étonne du fait qu’entre collègues, on parle très peu d’éthique lorsqu’on échange à propos du « boulot ».

01 Fév 2022

Première image de la vidéo 'Résister à l'industrialisation du travail?"

Résister à l’industrialisation du travail social ? (vidéo)

Politique Sociologie et Anthropologie Travail social

Intervention en visio au colloque « Où va le travail social ? », les 28-29 octobre 2021 à l’Université de Perpignan

La première partie de la communication présentera une version actualisée et enrichie de ma théorie sociopolitique critique de l’industrialisation du travail social. Cette interprétation métaphorique du « climat » général dans lequel se trouve le travail social suggère que les restructurations économiques et politiques de notre univers professionnel (marchandisations, gestionnarisations) tendent à faire de nous des agents de maintenance de l’humain, des ouvriers et ouvrières, prolétarisés, et nos métiers, des travaux à la chaîne. La seconde partie de la communication répondra à cette interprétation générale de notre univers professionnel actuel en explorant des pistes pour transformer celui-ci à travers une logique spécifique d’engagement, convoquant l’idée de « radicalité » au sens de K. Marx (« la racine pour l’humain, c’est l’humain lui-même »).

25 Nov 2021

Couverture du n° Postures assignés postures revendiquées du Journal des anthropologues

Les « talveras », ou les marges comme espaces de résistances ? Retour sur la socio-anthropologie des polarités de Bernard Eme.

Philosophie Sociologie et Anthropologie

Commentaire à partir du texte de Bernard Eme, 2011, « Postures assignées, usages revendiqués de la talvera », in Journal des anthropologues, n° « Postures assignées, postures revendiquées », Hors-série, p. 21 – 49, disponible en ligne : https://journals.openedition.org/jda/5725.

La compréhension du monde social tient davantage de l’analyse de ses tensions internes, entre différentes polarités, que de l’explication linéaire et déterministe. Ainsi, les choses peuvent parfois prendre longtemps avant de faire sens pour le sujet planté dans un champ social. Ce n’est souvent qu’en s’éloignant du centre de ce champ qu’il ou elle, adoptant une autre posture, un autre regard, découvre des significations jusqu’alors inaperçues. C’est un peu ce qu’il s’est passé pour moi, qui aie redécouvert ces dernières semaines les implications de ce texte, rédigé par mon ancien professeur, Bernard Eme (1948 – 2015), peu de temps avant sa disparition. J’avais lu et même relu ce texte, il y a plusieurs années, pendant mes études de sociologie et d’anthropologie, et pendant mes recherches sur les pratiques des travailleur.euse.s sociaux. Mais il n’a jamais eu autant de sens que maintenant où je me retrouve moi-même pleinement en marge à la fois de la recherche universitaire, et de la pratique professionnelle de terrain, traçant mon chemin en suivant la talvera, la bordure, de ces différents champs… Voici un premier retour, à chaud, sur cette invitation à une socio-anthropologie des polarités, comme disait Bernard, à la « flânerie » en marge des champs institués…

05 Juin 2020

Couverture du n°42 du Sociographe

Une science des intuitions

Sociologie et Anthropologie Travail social

La façon dont le travail social accompagne des individus touchés par certains troubles d’ordre psychique nous renseigne sur une posture idéale dans les rapports intersubjectifs non conflictuels, et ce bien au-delà du lieu circonscrit par les interrelations entre travail social et santé mentale. Ce type d’accompagnement peut nous éclairer dans les débats relatifs au sens du travail social, et, bien au-delà, sur la conception d’un rapport véritablement moral à autrui

06 Juin 2013